2 septembre 2014

Testé sur des enfants: le mac n' cheese vegan

Depuis des lustres que je voulais faire cette recette. Une recette parfaite à tester sur mes charmants, mais ô combien alimentairement difficiles, enfants.

©Minimalist Baker
Les photos me faisaient littéralement saliver. D’ailleurs j’essuie en ce moment même un petit filet de bave qui coule le long de mon menton…

Cajous nature et levure nutritionnelle, produits indispensables à la confection de mon prochain hit culinaire, patientaient gaiement dans le garde-manger depuis plusieurs semaines. Car j’attendais le bon moment. Le moment où j’aurais le temps de prendre le temps de faire tremper mes cajous la veille en prévision du repas du lendemain. Sérieusement, c’est toute une organisation pour quelqu’un qui n’est pas tellement le genre à cuisiner en trente étapes!

Toujours est-il qu’un week-end de trois jours me semblait être le moment parfait et me suis lancée dimanche dernier en prévision du repas du midi de lundi. Et —si tu as pensé à faire tremper tes cajous la veille— la recette est vraiment simple à réaliser. Moins simple à réaliser, fallait ensuite faire avaler le tout aux enfants (Pat a annulé sa participation au repas dès que j’ai prononcé le mot fromage végétal. Il s’est plutôt fait un grilled-cheese au bacon… par solidarité j’imagine!). J’ai donc développé une stratégie qui me semblait fort simple à réaliser et qui, selon mes habiles aptitudes prévisionnelles, devait connaître de bons résultats. Je suis une véritable pro en termes de camouflage alimentaire, souvenez-vous ici, ici et encore ici!

La stratégie développée
Pour attirer les enfants, j’ai donc mis au point une pas pire tactique : j’ai fait rissoler en rondelles un restant de saucisses hot-dog (zéro végé, je sais, mais ce sont toutes ces petites contradictions qui font mon charme), dans le but de créer chez-eux un genre de réflexe de Pavlov.

La technique préconisée
Qu’ils dégustent une rondelle de saucisse tout en mangeant une pâte garnie de fromage végétal afin qu’ils associent éventuellement le goût des pâtes à la dite saucisse en question. (Je suis forte, non?)

Premier échec
Les enfants ont dévorés toutes les saucisses avant même de goûter les pâtes. Zut.

Deuxième échec 
Alors que Ludo se fait plutôt diplomate « J’adore pas ça... ça goûte trop le fromage », Axel y va de toute sa franchise « C’est pas bon ». Ils se sont alors empiffrés de tomates et concombres, laissant leurs assiettes de pâtes quasi-intactes. Re-zut.

La résilience
Je suis une guerrière et ce n’est pas quelques j’aime-pas-ça qui vont me décourager dans la vie. Donnez-moi deux thermos que j’entame la phase deux de ma stratégie: en mettre dans leurs lunchs!

L’ultime échec 
Ce matin donc, un peu à la dernière minute, je m’apprête à faire réchauffer les pâtes quand ça me traverse l’esprit tellement fort que ça me fait mal : je ne peux PAS leur mettre mon mac n’ cheese vegan dans leurs lunchs… il y a des noix! Ah ben t@¦@*%@k!

Ma conclusion
La recette est très bonne… mais faut savoir choisir ses priorités dans la vie. Alors la prochaine fois que tu veux manger un mac n’ cheese, fais-le avec du fromage! C’est deux fois plus vite, tes enfants vont en manger ET tu peux en mettre dans les lunchs…

Devinez maintenant ce que je vais manger tous les midis de cette semaine?




2 commentaires:

  1. hahaha, excellent article ! tu m'as tellement fait rire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est un plaisir de vous faire rire Miss Déconome ; )

      Supprimer