5 juin 2014

Un gâteau, dix bougies, une tonne de stress

Ce matin, mon beau grand Ludo s’est réveillé avec 1 an de plus, ce qui porte à 10 le nombre de bougies sur son gâteau d’anniversaire. Aww


Samedi dernier nous avions invité cousins et amis à célébrer son anniversaire. Parmi ces derniers, l’un d’entre eux est polyallergique. Je devais donc faire un gâteau sans œufs, noix ou arachides. Jusqu'ici tout va bien, je gère la situation. Mais là où le niveau d'anxiété augmente c'est quand on pense aux risques de contaminations. Mes armoires et ma maison sont remplis d'allergènes. Sérieux, j'aime ça les noix! Et c'est là que la panique s'installe. Non mais sans blague, qui n'a pas une petite trace de doigts collés de beurre de pinotte sur ses murs ou sous sa table? Être les parents de cet enfant, je ne l'aurais pas laissé chez-moi.  Honnêtement, à partir de cet instant mon seul but de la journée est devenu : qu’il ne meure pas. Et si je vous en parle c’est que j’ai relevé le défi. Ouf!



J'ai donc pensé vous partager la recette que j'ai suivie, parce qu'on ne sait jamais quand on sera appelé à sauver des vies... 


J’ai omis les brisures de chocolat car les miennes indiquaient "peut contenir des traces de noix".
J’ai ajouté au mélange une banane bien écrasée à la fourchette afin d’ajouter un peu de moelleux.
Une fois cuit et refroidi, j’ai saupoudré du sucre à glacer, garni de framboises fraîches et le tour était joué!
Le résultat était plutôt savoureux. Les assiettes se sont vidées rapidement…

À dix ans c’est cool parce qu’on fait des wheelie avec sa trottinette…


Et vous, parents d'enfants polyallergiques, vous vivez ça comment au quotidien?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire