27 mai 2014

Des nouvelles et une nouvelle chaise

Il y a très (trop) longtemps que je ne suis pas passée par ici. Ce n’est pas que je n’avais rien d’intéressant à dire ou de formidable à vous présenter, mais j’avais une bonne (mais fort plate) raison : j’ai eu un accident de voiture en mars dernier.

Par un beau matin de tempête de neige printanière, voilà qu’en un quart de seconde je me suis retrouvée à deux coins de rues de chez moi avec une entorse dorso-lombaire, une commotion cérébrale et une voiture bonne pour la casse. Pour ceux qui me connaissent, j’ai un fichu de mauvais karma en ce qui concerne le département « automobile » de ma vie. Et j’en aurais fort long à raconter sur la « qualité » de la conduite de beaucoup de gens. Mais je préfère changer de sujet.

Rassurez-vous, je vais bien. J’ai repris récemment le travail après 8 semaines d'absence, où physio et ergothérapie sont devenus mon quotidien. Semaines pendant lesquelles je ne pouvais rester assise à un ordinateur et encore moins me concentrer à la rédaction de quoi que ce soit. De longues semaines…


La chaise
Peu de temps avant l’accident, alors que je revenais tout bonnement d’un dîner avec mon patron au Punjab Palace (Vous avez déjà été? Simplement trop bon!), mon œil a été attiré par un tas d’ordures de l’autre côté de la rue. Cette petite merveille si trouvait. Ses lignes étaient belles, elle était presque solide et le cannage n’avait pas un seul accro. Mon petit coeur palpitait! Cette chaise Bentwood (c'est-à-dire faite de bois plié) avait connu de meilleurs jours, mais elle était pleine de potentiel.


J’ai donc pris la chaise et l’ai traînée avec moi jusqu’au bureau (j'ai un patron très compréhensif), puis jusqu’à la maison où elle a séjourné une bonne semaine à l’extérieur à moins mille degrés (puces de lit, non merci!).

Fait au Québec, en 1968, par la Bentwood Chairs Company

Je l’ai ensuite complètement désassemblée, nettoyée, sablée, teinte et vernis avant de la réassembler. 



Puis j’ai retiré l’infâme vinyle orange et son odeur de cendrier puis ai recouvert l’assise avec une cuirette noire.


Après seulement quelques heures de boulot, nous voilà avec une magnifique chaise restaurée pour à peine quelques sous.



Et depuis, nous avons réalisé tout plein d'autres projets, et même quelques IKEA hack. Attention, La porte rouge reprend du service!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire