2 novembre 2013

LA PORTE ROUGE - Peindre la quincaillerie

Ce n'est plus une surprise pour personne, nous avons récemment restauré notre porte d'entrée. Nous avons travaillé très fort, on se le rappelle ici et ici! Vous pouvez même cliquer ici pour voir la grande révélation!

Alors pour se récompenser d’avoir aussi bien travaillé (petite tape sur l’épaule) on s’est offert une toute nouvelle quincaillerie. Un vrai kit qui « fitte » pour remplacer les quatre éléments dépareillés qui ornaient anciennement la porte. Mais la poignée ne convenait pas à l’épaisseur de notre porte (2 ½ po.) qui, je vous le rappelle, n’est pas standard (le standard aujourd’hui étant 1 ¾ ou 2 po.). Nous avons donc dû la retirer et la retourner au magasin, ce qui a laissé un beau gros trou dans notre porte. Grrrrr! 



J’ai alors regardé en ligne dans les quincailleries grandes surfaces un ensemble de poignée et serrure qui conviendrait à l’épaisseur de notre porte, mais j’ai fait chou blanc. Et là je me suis imaginée devoir aller dans une boutique spécialisée, leur donner ma dernière paye ainsi que celle à venir et j’en suis venue à la conclusion qu’il valait mieux peindre celles que nous avions déjà. Elles étaient laides de toute façon alors nous n’avions pas grand chose à perdre…


Nous les avons d’abord sablées afin d'ôter tout le lustre et ainsi permettre à la peinture de mieux adhérer. Nous avons commencé avec le grinder, puis terminé à la main.


Pour ceux qui se demande, voici à quoi ressemble une poignée sablée:

Remarquez mon magnifique support à poignée faite d'une boite de bouillon de poulet!


Nous avons pris soin d'enlever le barillet de la serrure afin que la peinture ne s'y loge pas, puis on a vaporisé trois couches de peinture en aérosol. On a choisi la peinture RUST-OLEUM de couleur noire, fini satin afin de garder une certaine brillance rappelant l'aspect métallique de la quincaillerie. 



Après avoir peint notre quincaillerie et bouché le trou laissé par la poignée standard, nous avons réinstallé le tout. 

Et puis on s'est chacun servi un verre... on le méritait!


On ne s'attend évidement pas à ce que la peinture tienne ad vitam aeternam sur ce type d'articles manipulés aussi régulièrement. Cela fait déjà deux mois que nous avons peint nos poignée et serrure et n'avons pour l'instant noté aucun signe d'écaillement. Mais ceci dit, j'assumerai pleinement d'avoir un chip sur ma poignée mais 500 $ de plus dans mon compte de banque!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire