8 mai 2013

Le ménage du printemps

C'est indécent la quantité d'objets inutiles que l'on peut conserver. Et souvent sans même le savoir, tout simplement parce que nous nous sommes habitués à leur présence. Dans une boîte enfouie dans un tiroir, au fin fond du garde-robe, sous le lavabo, dans le garde-manger... les objets inutiles sont partout présents! Plusieurs d'entre eux font partie de notre quotidien depuis de nombreuses années si bien qu'on en vient à ne plus savoir à quoi ils servent ni même s'ils nous sont réellement utiles. 

J'habite une vieille maison, où le rangement fait cruellement défaut à notre mode de vie contemporain. Il faut donc non seulement trouver des solutions de rangement ergonomiques, mais surtout se questionner sur nos possessions. Moi, j'ai tendance à conserver plein de trucs "au cas où". Mais la moitié du temps, LA fois où j'ai besoin du fameux truc, je ne sais plus où il est. Et je dois alors le racheter. Ce qui double la quantité d'objets inutiles dans la maison... Vous êtes comme moi?


Régulièrement donc, je prend le temps de faire un grand ménage. Parce que oui, ça prend du temps. Il faut y aller pièce par pièce, un objet à la fois et se poser honnêtement la question "est-ce que je l'utilise vraiment?". Et souvent je me réponds NON. Et j'applique la même méthode aux éléments purement décoratifs: "est-ce que je le trouve vraiment beau?". La réponse est parfois la même. Je me départis alors de pleins de trucs: vêtements, livres, jouets (les enfants ne s'en rendent même pas compte...), menus objets, etc. C'est fou comme ça libère de l'espace et aère l'esprit! Et en bonne adepte de thrifting que je suis, je vais porter le tout dans un centre de dons près de chez-moi dans l'espoir que mes objets inutiles feront le bonheur d'une autre "thrifteuse"...


Mon ménage d'hier! Et c'est pas fini...

Vous aussi faites le ménage du printemps? Super! J'ai plein de place chez moi si jamais vous avez des trucs intéressants...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire